MV EDITO

Après quatre années particulièrement agitées par la pandémie, les inondations et la crise énergétique, 2024 a l’air de se présenter sous de meilleurs auspices…

Bien sûr, le chantier du tram reste un boulet pour beaucoup de liégeois et particulièrement pour de nombreux commerçants et indépendants dont l’activité est lourdement entravée par des travaux interminables.

2024 sera une année électorale à tous les niveaux de pouvoir.

Bien malin celui qui peut prévoir le résultat du scrutin aux niveaux fédéral et régional, même si l’on peut craindre un accroissement du fossé entre le nord et le sud mettant à mal le fragile équilibre institutionnel du pays. Espérons que les extrêmes de part et d’autre ne se renforceront pas…

Signe des temps, ou essoufflement dans les états-majors des partis, on constate une ouverture des listes électorales à la société civile. Espérons qu’il s’agisse d’une véritable démarche sociétale plutôt que des manœuvres bassement opportunistes tant de la part des nouveaux candidats que des partis recruteurs.

En ce qui concerne les élections communales du mois d’octobre, j’espère que les résultats verront l’élection de candidats issus de notre catégorie sociale qui influenceront les politiques locales en faveur d’un meilleur cadre pour le développement économique de nos entreprises.

Au-delà de ces échéances électorales, je vous souhaite de la santé, du bonheur et de la prospérité pour vous et vos familles.

Marc Vilet,

Porte-parole UCM Province de Liège.